Arrow
Arrow
© Donatien Veismann
Slider

Castor et Pollux

Six corps réunis par le biais d’élingues et de poulies pour rejouer le mythe tragique de Castor et Pollux.

 

Les deux frères jumeaux, nés de pères différents (Pollux est le fils de l’immortel Zeus, tandis que Castor est le fils du mortel Tyndare, roi de Sparte), incarnent à la fois la force indéfectible de l’amitié fraternelle qui les lie et la tragique inégalité de naissance qui les sépare. En dépit de leur héroïsme fougueux, Castor meurt sous les coups d’un rival laissant Pollux, l’immortel, désemparé. Ils obtiennent de Zeus une existence alternée entre Olympe et Enfers, qui met fin au déséquilibre de leurs conditions, mais les sépare à jamais. Des légendes plus tardives les transforment en la constellation des Gémeaux.

Tendus entre la puissance et l’extrême vulnérabilité, les deux corps suspendus éprouvent les limites de leur situation, de l’inertie à la force maximale, de l’héroïsme à la sujétion, tandis que les quatre manipulateurs engagés dans une chorégraphie complexe, jouent tour à tour le rôle du destin, du dieu complice, du sort fatal ou du convoyeur d’ombres funèbres.


ÉQUIPE DE CRÉATION
Conception : Cecilia Bengolea, François Chaignaud
Interprétation : Cecilia Bengolea, Marc Bizet, François Chaignaud, Yann Kermarrec, Jean-Michel Olivares, Jean-Marc Segalen
Création lumière : Éric Wurtz
Régie son : Jean-Michel Olivares
Costumes et harnais : Marino Marchand, Babeth Martin, Jean Malo
Collaboration dramaturgique : Joris Lacoste
Vol : Marc Bizet
Doublure : Rosalie Tsai
Administration – production : Matthieu Banvillet
Diffusion : Sarah de Ganck / Art Happens

 

COPRODUCTION
Le Quartz – Scène nationale de Brest, Festival Montpellier Danse, Le Merlan – Scène nationale de Marseille, La Ménagerie de verre – Paris, Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon, Jardin d’Europe – Imagetanz/brut Wien, Théâtre de Vanves.

 

SOUTIEN
Le projet a bénéficié d’un accueil au Centquatre – Paris et au Djerassi Artists Residency Program – San Francisco et du soutien du Consulat de France à San Francisco.

 

REMERCIEMENTS
À toute l’équipe du Quartz